Jimi Hendrix et le jazz

Posté dans Non classé | Retour à l'accueil du blog.

La conférence de Jean-Paul Marry mercredi soir à La Chaufferie, nous a plongés dans ce monde empli d’expériences et de psychédélisme qu’était celui de Jimi Hendrix.  Il fut plus particulièrement question des rapports étroits que le guitariste entretenait, et entretient toujours  à travers son héritage musical, avec la musique de jazz. Grâce à une utilisation des supports audio et vidéo, l’immersion était totale.

Il a su s’approprier jusqu’à la transcender, cette fameuse ‘note bleue’ qui sublime la musique de blues ; et grâce à sa technique, à son jeu fait d’effets wah-wah et de spiritualité indienne, à sa présence scénique hors du commun, il n’a jamais cessé de fasciner.

Ses collaborations avec les jazzmen et les bluesmen de l’époque sont nombreuses, et pas des moindres. On peut citer à titre d’exemples les noms de Dave Holland ou de John Mac Laughlin… Miles Davis lui-même (dans sa période ‘Bitches Brew’, soyons d’accord), a subi de façon notable l’influence du guitariste. Jimi fut donc autant influencé par le jazz, que les jazzmen le furent par lui, et continuent à le rester.

“I can’t express myself in easy conversation, the words just don’t come out right. But when I get up on stage, well, that’s my whole life. That’s my religion. My music is electric church music, if by ‘church’ you mean religion, I am electric religion” J.H.

A méditer…

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. URL de rétrolien

Laisser un commentaire